Recherche

0 Résultat Résultats

Évènements

Nouvelles

Pages

Catégories

Catégorie : Saint Joseph

Il faut rajeunir saint Joseph !

par David Bureau

Archiviste au Centre d’archives et de documentation Roland-Gauthier

septembre 3, 2021 Histoire, Saint Joseph

Toute une aventure s’est jouée dans les pages de la revue L’Oratoire au cours de l’année 1954.

Nommé rédacteur-en-chef de la publication en septembre 1953, le père Émile Legault, c.s.c., publie en janvier 1954 un éditorial dans lequel il déclare « qu’il est temps, plus que jamais, d’une croisade pour le rajeunissement de saint Joseph ». Le père Legault n’y va pas de main morte : parlant d’un jeu scénique qu’il compose sur saint Joseph1, il exprime le désir de « corriger l’image frelatée » de Joseph, image héritée des jeux de théâtres du Moyen-Âge que l’on nommait les Mistères2.

De l’intercession à la grâce

par Bernard East, o.p.

Prédicateur-invité, neuvaine à saint Joseph

septembre 3, 2021 Foi, Saint Joseph

L’être humain aime intercéder pour les autres et aussi, surtout, qu’on intercède pour lui.

Enfant, nous demandions souvent à un autre membre de la fratrie qu’il intercède pour nous auprès de nos parents, pour obtenir une faveur ou une permission.

Il y a bien des sortes de prières. La prière d’adoration, de louange, d’action de grâce, de demande, de remerciement et naturellement la prière d’intercession.

Cette prière d’intercession est une forme très importante de prière.

Présence de saint Joseph dans ma vie

L’Oratoire fait partie du paysage montréalais. Mon père m’a raconté qu’à l’âge de 10 ans — ce qui nous reporte en 1920 — il avait les oreillons et que cela le faisait terriblement souffrir.

De guerre lasse, sa mère a dit : on monte à l’Oratoire voir le frère André. Arrivés sur les lieux, ils se mettent dans la file d’attente ; parvenus devant lui, elle lui explique que son fils a les oreillons et que cela le fait beaucoup souffrir. Le frère André fait une petite moue, étend les deux mains sur les oreilles de mon père, sans les toucher. Et ils quittent. Mon père assure : la douleur est disparue dans l’instant, il ne restait plus rien.

Joseph, le pèlerin de Dieu

par Père Réal Fréchette, c.s.c.

Ministère presbytéral aux Services pastoraux de l'Oratoire Saint-Joseph

juin 26, 2021 Foi, Saint Joseph

L’autre soir, j’ai fait un rêve étonnant. Je jonglais avec des boules : l’une s’appelait Père, l’autre, Pèlerin et la dernière, Joseph.

Celle qui attira d’abord mon attention, c’est Pèlerin. Ce mot évoque en moi tous ces visiteurs du sanctuaire du Mont-Royal, où je me dévoue depuis plusieurs années déjà. J’en ai vu de toutes les couleurs, de plusieurs nationalités, d’un grand nombre de cultures, de croyances et de religions.

Joseph, modèle du père aimant

En décembre dernier le pape François nous invitait à entrer dans cette année consacrée à saint Joseph, décrétée par le Pape François. Un peu plus tard il invitait les chrétiens à une année de la famille qui débuterait le jour de la fête de saint Joseph, le 19 mars 2021. Je vous propose une réflexion à partir de ces deux grands moments dans la vie de l’Église.

L’Année saint Joseph

Saint Joseph est le patron des familles, étant donné son rôle dans la famille de Jésus de Nazareth. Il est aussi le patron de la grande famille spirituelle unie en Jésus qu’est l’Église, selon la déclaration de Pie IX du 8 décembre 1870. Pour le 150e anniversaire de cette déclaration, le pape François a fait de la présente année, qui va du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021, l’Année saint Joseph.

À un siècle de distance. Une année consacrée à saint Joseph en 1921

par David Bureau

Archiviste au Centre d’archives et de documentation Roland-Gauthier

mars 9, 2021 Histoire, Saint Joseph

Le 8 décembre 2020, le pape François nous invitait à une année consacrée à saint Joseph.

Quelle ne fût pas notre surprise, en parcourant les Annales de l’Oratoire Saint-Joseph, de découvrir que l’année 1921 avait aussi été consacrée à saint Joseph par le pape Benoît XV. À cent ans, jour pour jour, de l’appel du pape François.

À Noël : découvrir Joseph pour mieux connaître Jésus

par Jean-Pierre Aumont, c.s.c.

Codirecteur des Associés, l’Oratoire Saint-Joseph

décembre 25, 2020 Fêtes et célébrations, Saint Joseph

Un nouveau-né suscite toujours l’émerveillement dans la famille et chez les amis. Une nouvelle vie, c’est plein de mystère, plein d’avenir, plein d’espoir aussi. Chacun y va de ses commentaires sur ce que sera cet enfant. Et à mesure qu’il grandit, que sa personnalité prend forme, on dira de l’enfant « tel père, tel fils » s’il s’agit d’un garçon. Du temps de Jésus ne disait-on pas en parlant de lui : « N’est-il pas le fils de Joseph le charpentier? »

Saint Frère André et la dévotion à saint Joseph

par Jean-Pierre Aumont, c.s.c.

Codirecteur des Associés, l’Oratoire Saint-Joseph

août 2, 2020 Foi, Frère André, Saint Joseph

Quand le frère André entre chez les religieux de Sainte-Croix en 1870, il y a 23 ans déjà que la communauté est établie à Montréal. Son fondateur, le père Basile Moreau a une grande dévotion à saint Joseph. Fréquemment il incite ses fils et ses filles spirituels à se tourner vers saint Joseph pour l’honorer et l’aimer. Il les invite également à propager sa dévotion auprès des gens qui leur sont confiés.

Faire confiance

par Jean-Pierre Aumont, c.s.c.

Codirecteur des Associés, l’Oratoire Saint-Joseph

juin 20, 2020 Foi, Frère André, Saint Joseph

Un jour en 1998, j’ai reçu une lettre d’Alicia, une amie du frère André. Alicia habite Aguascalientes, un petit village du Mexique. « Depuis ce petit village si éloigné de Montréal, je rends grâce de tout cœur à Notre Seigneur d’avoir exaucé ma prière par l’intercession de frère André et de saint Joseph. » « Je bénis le jour où il m’a été donné de lire la biographie de frère André. J’ai acquis beaucoup de foi et de confiance en ce ‘SAINT’ (Tuve mucha fe y confianza en este ‘SANTO’) et aussi en saint Joseph. Avec eux, une faveur est vite obtenue. »

« Saint Joseph a été bon pour moi »

par Jean-Pierre Aumont, c.s.c.

Codirecteur des Associés, l’Oratoire Saint-Joseph

juin 16, 2020 Saint Joseph

Un jour, en début d’année, après la messe, une dame âgée en fauteuil roulant me fait signe. Elle me remet une enveloppe et me transmet ses vœux de bonne année. Son regard dégage une belle sérénité et une grande paix. J’en reste impressionné.

Le coeur plein d’espérance

par Jean-Pierre Aumont, c.s.c.

Codirecteur des Associés, l’Oratoire Saint-Joseph

juin 4, 2020 Foi, Saint Joseph

Un jour je rendais visite à une amie de longue date. Bien avant que je la connaisse – alors qu’elle était maman de huit enfants et enceinte d’un neuvième – elle a perdu son mari dans un accident de la route. Désemparée, elle s’était jetée au pied de son crucifix en suppliant : « Seigneur, lâche-moi pas! » Âgée de plus de 85 ans, Alice me témoignait que le Seigneur ne l’avait jamais abandonnée. Elle me disait encore : « Tu sais, même si je vis seule dans ma maison, je n’ai pas peur. En fait, je ne suis jamais seule. Le Seigneur est là, je le sens bien présent à mes côtés et avec lui, je ne suis jamais inquiète de ce qui peut arriver. » Son cœur était plein d’espérance et de sérénité face à l’avenir.