Saint Joseph au berceau de l’histoire du Canada

L’histoire raconte que lors de son expédition chez les Hurons en 1615, M Samuel de Champlain était accompagné du Franciscain Récollet, Père Joseph Le Caron qui célébra la première messe en pays Huron le 12 août 1615 et baptisa cette première mission, à Quienonascaran, du nom de Saint Joseph. En 1624 (probablement entre le 16 juillet et le 15 août), le Père Le Caron confie toute la nouvelle colonie aux bons soins de Saint Joseph comme l’atteste ce qu’il écrivit dans ses mémoires : « Seize-cent-vingt-quatre, nous avons fait une grande solennité…, par un vœu que nous avons fait à Saint Joseph que nous avons choisi pour le patron du pays et protecteur de cette Église naissante ». (Annales de Saint Joseph, 13ème Année, Janvier 2024, p. 11).

Quand le religieux Joseph Le Caron met la nouvelle colonie sous le Patronage de Saint Joseph, conformément à la spiritualité qui était la sienne, il attendait de Saint Joseph protection, secours, intercession, accompagnement, soutien, compagnonnage et inspiration pour le succès de l’installation des colons en nouvelle France, pour l’évangélisation et pour un vivre-ensemble pacifique et harmonieux avec les autochtones.

Dès lors, Saint Joseph est devenu le Père spirituel pour la fondation de la colonie et il n’est pas surprenant que son nom soit porté par plusieurs habitants de la nouvelle France, y compris les autochtones qui ont embrassé la religion catholique.

Ce choix de Saint Joseph comme patron, protecteur de la nouvelle colonie fut officiellement reconnu en 1637 par les missionnaires Jésuites.
Saint Joseph était donc au berceau de la Nouvelle-France; c’est un fait historique.

Aujourd’hui encore, plusieurs municipalités, villes, paroisses, boulevards, avenues, rues, institutions publiques, parcs, monuments, lacs, ruisseaux, rivières, fleuves, etc., portent le patronyme Joseph… dans le Québec et à travers tout le Canada. Nombreuses sont les personnes qui portent le nom de Joseph ou de Joséphine.

La dévotion de Saint Frère André s’enracine dans cette tradition ancestrale, avec la particularité que ce dernier a été choisi par la divine Providence pour être un apôtre exceptionnel de Saint Joseph, avec la fondation de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal qui, « par les grâces et les faveurs que le ciel y dispense, promet de devenir le Lourdes du Canada », aux dires de Père Lépicier et de Mgr Bruchesi, (Étienne Catta, Le frère André (1845-1937) et l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, éd. Fidès, p 305; p. 333).

C’est pourquoi le thème de la 103ième neuvaine à Saint Joseph à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal à l’occasion du 4ème centenaire de ce patronage est bien à propos : Saint Joseph, compagnon de notre histoire.

Je pense qu’on ne peut pas trouver un thème plus approprié et plus pertinent que celui-ci, car Saint Joseph était bel et bien au berceau de l’histoire du Canada. Aussi, félicitons-nous chaleureusement Père Claude Grou qui a reçu cette inspiration conjointement de Saint Joseph et de son grand ami Saint Frère André.

Nous soulignons que le compagnon, c’est celui qui partage les occupations, les préoccupations, les aventures, le sort d’une autre personne. Le compagnon, c’est aussi celui qui partage la vie de quelqu’un. Enfin, le compagnon, c’est celui qui accompagne quelqu’un; celui qui se tient auprès d’une autre personne et lui porte aide, soutien, réconfort ou consolation.

C’est ce que Saint Joseph a été pour son épouse Marie et son fils Jésus. C’est ce que Saint Joseph fut pour Joseph Le Caron et ses contemporains. C’est ce qu’il a été pour Saint Frère André. Aujourd’hui encore, Saint Joseph demeure le compagnon de tous les habitants du Canada.

Soyons rassurés que Saint Joseph tient toujours compagnie à toute personne résidant sur le sol canadien, non pas à sa demande, mais tout simplement parce que c’est sa mission depuis la naissance de la colonie. C’est ce que symbolise l’existence de l’Oratoire Saint Joseph du Mont-Royal où le frère André invite encore aujourd’hui, croyants de toutes les religions, visiteurs curieux et touristes à “aller à Saint Joseph”.

On peut dire que l’Oratoire Saint Joseph du Mont-Royal est la matérialisation et le témoin de cette réalité spirituelle et culturelle.
Saint Frère André disait souvent : « priez Saint Joseph et il sera toujours votre père et votre guide. » (Frère André disait souvent…, éd. Fidès, p. 105).

Qui que vous êtes, quelle que soit votre histoire personnelle ou familiale, croyants ou non-croyants, osez l’audace d’aller à Saint Joseph pour bénéficier de son aide, de son soutien, de son inspiration et de sa protection.

Tenons donc en éveil la mémoire de la naissance de notre pays tout en nous confiant de nouveau à la protection, au soutien et à la sollicitude de Saint Joseph, compagnon de notre histoire.

« Bon Saint Joseph, Compagnon de notre histoire, marche auprès de nous, Aide-nous à mieux vivre dans la paix et l’harmonie. Inspire-nous les voies de l’amour de Dieu et du prochain dans la vie de tous les jours. » (Extrait de la prière de la Neuvaine 2024, L’Oratoire Saint Joseph du Mont Royal).

Père Jean-Baptiste Vérité K. KPODZO,
Membre de l’Équipe pastorale de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal