Du Triduum à la neuvaine

Bien sûr, toutes les neuvaines célébrées à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal ont leur histoire…

Apportons d’abord une petite précision. Bien que la Chapelle d’origine de saint frère André soit inaugurée à l’automne 1904, son utilisation demeure saisonnière pendant les cinq premières années de son existence. Il n’y a pas de célébration de la fête de saint Joseph jusqu’en 1909 et on remarque qu’à cette époque c’est plutôt l’Ascension (40 jours après Pâques) qui semble attirer le plus de pèlerins.

C’est donc le 19 mars 1909 qu’on fête saint Joseph pour la première fois, le temps d’une journée1. Mais quelle célébration ! Pour souligner l’occasion, l’organiste du collège Notre-Dame, le frère Datien, c.s.c., met sur pied un chœur avec des confrères et des amis de la toute jeune œuvre. Dès la fin de la grand’messe à saint Joseph dans la chapelle du collège, le frère monte en vitesse rejoindre le chœur pour une messe à 10 h. On rapporte que plusieurs zélateurs qui n’avaient pu quitter leur journée de travail pour la messe du matin se présentèrent le soir avec « des torches ardentes, dont le rayonnement enveloppa d’une brillante lumière l’humble chapelle et la statue du céleste Patron »2. La première fête de saint Joseph et la première marche aux flambeaux dans la même journée!

Au cours des années suivantes, l’organisation d’une fête plus élaborée semble être en voie de devenir un incontournable. À partir de 1910 on tient une célébration sous forme d’un Triduum3. Ce mot tire son origine du Latin tres (trois) et dies (jours) – dit simplement, il s’agit d’une période de dévotion particulière sur trois jours, vécue en privé ou en public, avant la tenue d’une grande fête. Le triduum à l’Oratoire se déroule les 16, 17 et 18 mars.

L'Oratoire Saint-Joseph vers 1910

Fig. 1 – L’Oratoire Saint-Joseph vers 1910. Le site tel que les pèlerins de la première fête à saint Joseph l’on connu, le 19 mars 1909. Archives de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. 30.6.

Intérieur de la crypte

Fig. 2 – L’intérieur de la crypte peut accueillir 1000 personnes. La première Neuvaine s’y déroule du 11 au 19 mars 1920. Archives de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. 44-1.

Arrive enfin la première mention d’une neuvaine à saint Joseph, au mois de mars 19204. Ce qui est particulier, c’est qu’on maintient le triduum (16-18 mars), mais on ajoute aussi des jours de prières du 11 au 15 mars. Des foules considérables assistent aux jours de triduum : les célébrations ont lieu dans la nouvelle crypte qui peut accueillir plus facilement plusieurs centaines de pèlerins. Des chorales provenant de différentes maisons d’enseignement (Collège Villa-Maria, Pensionnat du Saint-Nom de Marie, Pensionnat Notre-Dame-des-Anges) exécutent des programmes musicaux. Les prédicateurs sont des sulpiciens, des pères jésuites et bien sûr des pères de la Congrégation de Sainte-Croix.

Fait intéressant à noter, il s’agit de la première fois dans l’histoire de l’Oratoire Saint-Joseph qu’une messe pontificale est chantée. Nous devons cet honneur à la présence de Mgr Olivier-Elzéar Mathieu, archevêque de Régina, en Saskatchewan.

Portrait de Mgr Olivier Elzéar Mathieu du Diocèse de Régina

Fig. 3 – Portrait de Mgr Olivier Elzéar Mathieu du Diocèse de Régina. Archives du Diocèse de Régina.

On estime que 12 000 pèlerins « sont venus prier saint Joseph en son Oratoire » ce 19 mars 1920. Toute la matinée, les messes se succèdent de 5 h 15 jusqu’à 9 h 30. Hier comme aujourd’hui, cent ans plus tard, on indique non sans quelque fierté que « le sanctuaire était décoré d’une façon très simple, mais très jolie » et que « les fleurs venant des quatre coins de la métropole, ornaient magnifiquement et les autels et les statues. »5

Bonne fête à notre saint Patron !

_______________________________

  1. Catta, 1965, p. 274
  2. Annales de Saint-Joseph, octobre 1912, p. 294
  3. Catta, 1965, p. 291 et Annales de Saint-Joseph, juin 1913, p. 179
  4. Catta, 1965, p. 329
  5. Annales de Saint-Joseph, mai 1920, p. 140-146
Saint Joseph couronné et entouré de fleurs

Fig. 4 – Saint Joseph couronné et entouré de fleurs. Cette statue a été bénite par le pape Pie X en 1910. Archives de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. 62-3.