Le Musée de l’Oratoire a récemment prêté une pièce rare et inusitée de sa collection à Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal.

Avec la collaboration de Julie Buduroi, Musée de l’Oratoire

Il s’agit d’un dé en os creux (dont deux faces sont amovibles) qui servait pour les jeux de hasard, activités ludiques que l’Église ne condamnait pas, malgré certaines mises en garde sur les dérives possibles.

Cet artefact a été mis à jour lors de la fouille archéologique qui a eu lieu du 26 avril au 9 mai 2005 par la firme Archéotec inc. dans le cadre des travaux d’aménagement du site de l’Oratoire. Lors de cette fouille, dix-huit artefacts  − dont plusieurs fragments (flacons, domino, encrier, bille, fiole, pot, bouteille, etc.) − évoquant la  vie quotidienne au XIXe siècle aux alentours du chemin de la Côte-des-Neiges ont été trouvés. La datation du dé demeure toutefois incertaine.

Pour admirer ce dé et découvrir de nombreux autres objets qui témoignent de plus de 12 000 ans d’occupation humaine sur le territoire du Québec, nous vous invitons à visiter l’exposition Fragments d’humanité : Archéologie du Québec, présentée à Pointe-à-Callière du 13 février 2016 au 7 janvier 2017.

Vitrine de l’exposition Fragments d’humanité : Archéologie du Québec, présentant une collection d’artefacts dont le dé retrouvé lors de fouilles effectuées sur le site de l’Oratoire Saint-Joseph. (Photo : Pointe-à-Callière, Caroline Bergeron)