LA FIGURE SPIRITUELLE DE SAINT JOSEPH

L’évangile de Mathieu présente Joseph comme un homme juste :

« Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ. Marie, sa mère, était accordée en mariage à Joseph; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle se trouva enceinte par le fait de l’Esprit saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste et ne voulait pas la diffamer publiquement, résolut de la répudier en secret. » (Mt 1, 18-19)

La générosité et la grandeur de Joseph se trouvent révélées par ces quelques mots. Mais Joseph est allé plus loin dans le don de soi en acceptant de devenir le père véritable de cet enfant appelé à sauver l’humanité. Il a servi dignement les desseins de Dieu et a aimé de tout son cœur cet Emmanuel, Jésus, Dieu-avec-nous.

Dans la simplicité et la discrétion

La vie entière de Joseph, travailleur manuel, originaire d’un milieu modeste, artisan, incarne la sainteté de la vie quotidienne. Il est le modèle des gens ordinaires, des gens appelés à réaliser leur vie d’enfant de Dieu dans le creux des jours, dans la simplicité et la discrétion.

Dans les Écritures, aucune parole de Joseph n’est citée. Les évangélistes montrent un homme qui agit selon sa conscience et qui obéit aux directives de l’ange du Seigneur.
Dans la vie familiale à Nazareth, il se laissera guider par l’accomplissement du devoir d’état. Il transmettra des valeurs d’altruisme et d’honnêteté à Jésus enfant, puis adolescent.
En d’autres mots, il fera comme des millions de pères, il essaiera de bien éduquer son enfant puis le laissera aller faire sa vie, le moment arrivé.

Une vocation hors du commun

En fait, Joseph n’est pas un athlète de la foi. Mais il a agi comme tous les fidèles de son époque, en respectant les commandements des Écritures, en accomplissant les pèlerinages demandés par la Loi et en priant au cœur des jours. C’est un saint authentique, parce qu’il a entendu et accepté l’appel de Dieu à vivre une vocation hors du commun, celle de devenir le père terrestre de Jésus. Il a vécu selon cette vocation d’époux, de père, de travailleur, de bonne personne. Il est un juste, une inspiration et un compagnon pour tous les croyants « ordinaires », tous ceux qui vivent leur vie sans éclats, mais en fidélité à leur foi et à leur propre vocation.

Gardien, protecteur, soutien

Saint Joseph soutient les croyants dans bien des dimensions de leur vie. Il est en effet invoqué sous de nombreux vocables : gardien des cœurs purs, espérance des malades, consolateur dans la souffrance, patron des personnes mourantes. On le retrouve également comme modèle dans le travail, protecteur de l’Église, soutien des familles et terreur des démons. Ces multiples vocables montrent un saint présent dans le quotidien, dans les souffrances, les peurs et l’espérance de ceux qui le prient.

Au calendrier liturgique, saint Joseph est fêté :

  • le 19 mars à titre d’époux de la Vierge Marie et de patron du Canada
  • le 1er mai comme le patron des travailleurs.